En live comme en studio, petite réflexion nocturne

« T’es de la vieille école » Voilà ce que je me dis alors que je regarde le groupe canadien Braids se produire sur la scène du Lido de Berlin dans l’émission Introducing sur Arte… C’est joli, c’est propre, ça sonne, super ! Sauf que…

Sauf que ça fait 10 minutes que je vois la chanteuse le nez dans ses potards, à bidouiller de super effets, sans un regard vers le public, sans jeu de scène, comme si elle était dans une salle de répète ou un studio.

Je n’ai rien contre la musique électronique, mais ce « show » et le constat que des gens vont désormais voir un DJ comme d’autres vont voir les Stones, ça me laisse un brin perplexe.

Le live, c’est la rencontre avec le public, le partage, l’endroit aussi où l’artiste prend des risques, où il ose. Enfin c’est toujours l’idée que je me suis faite de la scène. D’ailleurs je ne fais jamais en live exactement comme en studio, il me faut ces moments de liberté, de communication avec le public, pour faire du concert un vrai moment « live », « vivant ».

Alors que penser de ces artistes qui ne vivent plus leur art qu’au travers des machines ? Que ressentent-ils sur scène ? Que partagent -ils avec le public ?

Je laisse ce groupe sur cette réflexion, avec la sensation d’une musique froide et désincarnée… Drôle de live…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s