L’histoire du studio d’enregistrement parisien Davout

En mars 2017, je vous annonçais dans le podcast d’Audiofanzine, Les Pieds dans le Patch, la fin du célèbre Studio Davout, l’une des références de l’enregistrement d’orchestres à Paris qui avait vu défiler Vladimir Cosma, Michel Legrand, mais aussi les plus grandes pointures de la musique nationale et internationale, dont Alain Bashung, Barbara, Yves Montant, Louis Bertignac, Prince, U2, Herbie Hancock, Al Di Meola, Lou Reed, Chet Baker, les Rolling Stones… Davout a une histoire tellement riche qu’il fallait raconter, pour la postérité, pour l’histoire de la musique.

Si vous préférez la lecture et les belles photos, vous pouvez à présent retrouver cette chronique en texte sur Audiofanzine.

Control Room du Studio Davout
Depuis la console Neve du studio Davout

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s